• Roure_chirurgie orthopedique_1

    Chirurgie exclusive de la main, du coude et de l'épaule

    Chirurgie du sport

    Microchirurgie, chirurgie arthroscopique

  • Roure_chirurgie orthopedique_2

    Chirurgie exclusive de la main, du coude et de l'épaule

    Chirurgie du sport

    Microchirurgie, chirurgie arthroscopique

  • Fotolia_8795494_M

    Chirurgie exclusive de la main, du coude et de l'épaule

    Chirurgie du sport

    Microchirurgie, chirurgie arthroscopique

  • Roure_chirurgie orthopedique_4

    Chirurgie exclusive de la main, du coude et de l'épaule

    Chirurgie du sport

    Microchirurgie, chirurgie arthroscopique


DOIGT A RESSAUT

Cause fréquente de douleurs des doigts.
Il peut être responsable dans sa forme typique d'un phénomène de blocage doigt plié ou étendu, pouvant prédominer au départ le matin. En l'absence de traitement, le phénomène peut évoluer vers un blocage complet du doigt ou une rupture des tendons fléchisseurs.


1.SYMPTOMES :

Douleurs à la base ou tout le long du doigt, phénomène de ressaut ou de blocage du doigt en flexion ou en extension. Tous les doigts peuvent être touchés. Ce phénomène est souvent associé dans le même temps ou de façon décalée dans le temps avec un syndrome du canal carpien.
Les patients diabétiques sont plus fréquemment atteints par ce phénomène.


2.LES CAUSES :

- Le doigt à ressaut est souvent dû à une inflammation de la gaine synoviale qui entoure le tendon
fléchisseur, provoquant un épaississement de celle-ci, qui vient alors entrer en conflit avec l’entrée du canal digital. Un véritable nodule peut se créer à l’intérieur du tendon qui va progressivement se coincer au niveau de l’entrée de ce canal. Ce phénomène peut également être congénital, diagnostiqué alors dans la petite enfance.
- Le doigt à ressaut peut apparaître après la cure chirurgicale d’un syndrome du canal carpien, sans en constituer une complication.


3.DIAGNOSTIC

Il est clinique, et en général aucun examen complémentaire n’est nécessaire.


4.TRAITEMENT

- Dans un premier temps il est médical, une infiltration de corticoïde est réalisée dans le canal digital.
- En cas d’échec ou de récidive, et en cas de gène fonctionnelle, une solution chirurgicale peut être proposée.
L’intervention consiste à ouvrir l’entrée du canal digital, enlever la membrane synoviale hypertrophique autour du tendon, et enlever la partie saillante d’un éventuel kyste tendineux afin de permettre aux tendons fléchisseurs de coulisser librement dans le canal.


5.INTERVENTION CHIRURGICALE :

  • Durée : hospitalisation ambulatoire
  • Anesthésie : loco-régionale
  • Immobilisation : non

Elle se déroule sous anesthésie régionale (seul le bras est endormi), avec un garrot pneumatique en haut du bras afin d’éviter le saignement, et en ambulatoire (hospitalisation de jour)
Une courte incision transversale est faite à la racine du doigt.
L’entrée du canal digital est ouverte, les tendons libérés.
Un gros pansement est mis en place pour 48H, puis un simple pansement collant pendant 2 semaines.
Les gestes de la vie quotidienne sont immédiatement repris, les efforts, activité sportive ou travail de force avec la main opérée au bout de 1 mois environ.


5.COMPLICATIONS SECONDAIRES POSSIBLES :

- Douleur à la pression et à la flexion/extension du doigt persistante
- Lésions des nerfs pouvant entraîner des fourmis persistantes ou une perte de sensibilité dans les doigts
- L’algodystrophie, c’est à dire apparition d’une main gonflée, douloureuse, puis transpiration et raideur persistante pendant plusieurs mois ou années
- La récidive.