• Roure_chirurgie orthopedique_1

    Chirurgie exclusive de la main, du coude et de l'épaule

    Chirurgie du sport

    Microchirurgie, chirurgie arthroscopique

  • Roure_chirurgie orthopedique_2

    Chirurgie exclusive de la main, du coude et de l'épaule

    Chirurgie du sport

    Microchirurgie, chirurgie arthroscopique

  • Fotolia_8795494_M

    Chirurgie exclusive de la main, du coude et de l'épaule

    Chirurgie du sport

    Microchirurgie, chirurgie arthroscopique

  • Roure_chirurgie orthopedique_4

    Chirurgie exclusive de la main, du coude et de l'épaule

    Chirurgie du sport

    Microchirurgie, chirurgie arthroscopique


KYSTE MUCOIDE DU DOIGT

kyste mucoideIl s’agit d’une tuméfaction apparaissant à l’extrémité des doigts, au dessus de l’ongle, pouvant évoluer rapidement ou progressivement sur plusieurs années.
C’est un kyste de nature synoviale, issu de la dernière articulation du doigt, et provoqué par une arthrose souvent débutante.

Une déformation de l’ongle par compression de la matrice unguéale par le kyste peut être observée.

Le kyste mucoïde est de nature bénigne, mais peut être néfaste de part la compression ou le risque d’infection lors des ruptures spontanées qu’il représente.


1.DIAGNOSTIC :

Il se fait lors de l’examen. Une radiographie peut être demandée afin d’évaluer l’importance de l’arthrose associée.


2.TRAITEMENT :

- En cas de kyste de faible volume, indolore, n’entraînant pas de déformation unguéale, un traitement n’est pas toujours nécessaire.
- En cas de kyste volumineux, avec une peau translucide en regard pouvant se percer et entraîner alors une infection de l’articulation, ou en cas de déformation de l’ongle, une excision chirurgicale est alors conseillée.


3.INTERVENTION CHIRURGICALE :

  • Durée : hospitalisation ambulatoire
  • Anesthésie : Régionale, seul le bras est endormi

Par une courte incision en regard, le kyste est enlevé dans sa totalité, les zones arthrosiques au niveau de l’articulation peuvent être abrasées de façon à diminuer le frottement. La peau trop fine en regard du kyste sera enlevée, et éventuellement remplacée par un lambeau c'est-à-dire par de la peau qui sera prélevée à coté.


4.SUITES OPERATOIRES :

  1. attelle sur les 2 dernières phalanges pour dix à quinze jours après l’intervention.
  2. Pansement à refaire tous les 2 jours

5.COMPLICATION :

  1. L’infection est toujours possible, mais peu fréquente.
  2. La récidive est toujours possible, dans 5 à 10 % des cas
  3. Une perte modérée de la mobilité de la dernière articulation peut être également observée

L’algoneurodystrophie, comme pour toutes interventions, peut apparaître, se manifestant par une main gonflée, douloureuse, raide, avec une évolution évoluant sur plusieurs mois.

Son apparition est imprévisible, des séquelles à type d’enraidissement et de douleurs sont alors possibles.

Une cicatrisation difficile, nécessitant plusieurs semaines de pansement voir une ré intervention chirurgicale, peut être nécessaire en cas de kyste évolué ayant nécessité la mise en place d’un lambeau important.