• Roure_chirurgie orthopedique_1

    Chirurgie exclusive de la main, du coude et de l'épaule

    Chirurgie du sport

    Microchirurgie, chirurgie arthroscopique

  • Roure_chirurgie orthopedique_2

    Chirurgie exclusive de la main, du coude et de l'épaule

    Chirurgie du sport

    Microchirurgie, chirurgie arthroscopique

  • Fotolia_8795494_M

    Chirurgie exclusive de la main, du coude et de l'épaule

    Chirurgie du sport

    Microchirurgie, chirurgie arthroscopique

  • Roure_chirurgie orthopedique_4

    Chirurgie exclusive de la main, du coude et de l'épaule

    Chirurgie du sport

    Microchirurgie, chirurgie arthroscopique


TENDINITE DU POIGNET (TENDINITE DE QUERVAIN)

Il s'agit d'une inflammation de la gaine entourant les tendons longs abducteurs et courts extenseurs du pouce, qui passent dans le même tunnel fibreux sur le bord externe du poignet, au contact du radius. L’irritation débute souvent après une activité, une utilisation inhabituelle ou intensive, un choc. Les membranes entourant les tendons augmentent alors de volume, et viennent se frotter à l'intérieur du tunnel, le mécanisme s'auto entretenant ensuite.


1.DIAGNOSTIC :

Il se fait à l'examen clinique. Les douleurs prédominent sur le bort externe du poignet. On peut quelquefois palper un nodule douloureux à ce niveau. Certaines manœuvres, comme celle consistant à mettre le poignet en inclinaison opposée et en relevant le pouce contre résistance, peuvent accentuer les douleurs.
Il n'y a pas d'examen complémentaire indispensable.


2.TRAITEMENT :

- l'immobilisation par attelle et un traitement anti-inflammatoire peuvent être parfois suffisants dans les stades débutants.
- une infiltration de dérivés de corticoïde à action locale associée à une immobilisation par attelle est en générale proposée de première intention dans les formes modérées.
- en cas de forme importante ou d’échec de traitement médical, une intervention chirurgicale est alors proposée.


3.INTERVENTIONS CHIRURGICALES :

Durée : ambulatoire (dans la journée)
Anesthésie : Régionale.
Technique : L’intervention consiste à ouvrir le tunnel dans lequel passent les tendons de façon à l’agrandir et à réduire les frottements.
Une cicatrice de deux à quatre centimètres est réalisée sur le bord externe du poignet. Une immobilisation est ensuite mise en place pour deux à trois semaines, souvent suivie par quelques séances de rééducation.


4.SUITES OPERATOIRES :

L’activité manuelle est autorisée rapidement sous protection de l’attelle, puis sans attelle au bout de deux à trois semaines.
La reprise d’une activité sportive ou manuelle intensive est déconseillée avant un mois.


5.COMPLICATIONS POSSIBLES :

Des douleurs séquellaires sont possibles en fonction du degré évolutif et de l’importance de la lésion des tendons.
Un gonflement persistant associé à des fourmis sur le dos de la main peut persister plusieurs semaines.
L’algodystrophie, avec gonflement important, sudation, enraidissement des douleurs persistantes du poignet pouvant durer plusieurs mois est toujours possible.

Téléchargez la page "Tendinite du poignet (tendinite de Quervain)" en PDF