Prendre
rendez-vous
Vous pouvez prendre rendez-vous par téléphone ou par mail:
01 53 59 88 09 (Espace Médical Vauban)
01 86 86 75 05 (Clinique du Sport)
dr.roure@orange.fr Prendre rendez-vous via Doctolib
Seule une partie de l'agenda est accessible sur Doctolib
  • Roure_chirurgie orthopedique_1
  • Roure_chirurgie orthopedique_2
  • Fotolia_8795494_M
  • Roure_chirurgie orthopedique_4

RUPTURE DU BICEPS

Le biceps est un muscle puissant, relié vers le bas par un tendon au radius au niveau du coude, et vers le haut par 2 tendons, un au niveau de la glène de l’omoplate et un au niveau de l’apophyse coracoïde.
Le tendon au niveau du coude, et celui au niveau de l’épaule attachant le biceps à la glène peuvent se rompre à la suite d’un effort violent, ou même d’un geste anodin lorsque celui-ci est déjà le siège de lésions dégénératives.


1.DIAGNOSTIC :

- En cas de rupture basse du biceps, une douleur violente survient à la suite d’un geste pouvant être anodin. On observe un gonflement, puis une sensibilité à la pression du tendon, et un biceps qui semble remonter vers l’épaule.
- En cas de rupture haute, la douleur est modérée et survient au niveau de l’épaule. Le biceps a alors tendance à tomber et à se mettre en boule (comme le biceps de Popeye).

-Le diagnostic peut être confirmé par une échographie ou par une IRM en cas de doute.
Une IRM ou un arthroscanner de l’épaule en cas de rupture haute peut également être prescrit à la recherche d’une lésion associée des tendons de la coiffe des rotateurs.


2.TRAITEMENT :

Une intervention n’est pas obligatoire, ces lésions permettant de conserver une mobilité et une force musculaire suffisantes pour la vie quotidienne.

- En cas de rupture fraîche n’excédant pas quelques semaines, un traitement chirurgical peut être proposé chez les patients soucieux de conserver une fonction musculaire complète, par exemple pour conserver leur niveau sportif, ou de garder un aspect esthétique « normal ».
L’intervention consiste en cas de rupture basse à réinsérer le tendon sur le radius au moyen d’une incision pratiquée dans le pli de flexion du coude. Le tendon est fixé par une ou plusieurs ancres intra osseux par le biais desquels le tendon sera recousu contre l’os.
En cas de rupture haute, le tendon du long biceps est réinséré sur l’humérus, c'est-à-dire plus bas que son insertion d’origine, à l’aide d’un ou plusieurs ancres.
L’immobilisation est mise en place pour une durée de trois à six semaines avant de débuter la rééducation.

- En cas de rupture ancienne, le tendon ne peut quelquefois pas être ramené directement sur le radius et est alors fixé sur le tendon adjacent du muscle brachialis antérieur.
Une immobilisation coude en flexion, par attelle ou par écharpe est mise en place pendant trois à six semaines, avant de débuter la rééducation.
Il existe souvent alors une fonte musculaire qui mettra plusieurs mois à récupérer


3.INTERVENTION :

  • Durée : ambulatoire
  • Anesthésie : régionale (seul le bras est endormi)
  • immobilisation : environ 6 semaines par écharpe +/- attelle sur mesure prenant le coude, la main étant libre

4.COMPLICATIONS :

Les complications potentielles sont l’infection, rare mais toujours possible, les lésions des tendons et des nerfs adjacents, la perte d’extension complète du coude si le tendon était déjà rétracté, les sensations de crampe dans le biceps pouvant durer plusieurs mois, ou une récupération incomplète de la force et du volume musculaire