Vous pouvez prendre RDV pour une consultation :

Tendinopathie de la coiffe des rotateurs

Une tendinopathie ou tendinite de la coiffe des rotateurs est une lésion dégénérative ou traumatique affectant les tendons de la coiffe des rotateurs. Très fréquente, en particulier après l’âge de 40 ans, la tendinopathie de la coiffe des rotateurs est souvent douloureuse et handicapante au quotidien.

Tendinopathie de la coiffe des rotateurs de l'épaule
Partager cette page :

Qu’est-ce qu’une tendinopathie de la coiffe des rotateurs ?

Les tendons de la coiffe des rotateurs

Les tendons de la coiffe des rotateurs constituent la partie terminale des muscles entourant la tête de l’humérus et s’insérant au niveau de l’omoplate d’une part, et sur l’extrémité supérieure de l’humérus d’autre part. Ces tendons permettent l’élévation des bras ainsi que les mouvements de rotation de l’épaule.

Ces tendons ont la particularité d’être pris « en sandwich » entre la tête de l’humérus et l’acromion, qui est une « excroissance » de l’omoplate située sur le dessus de l’épaule.

Schéma des tendons de la coiffe des rotateurs de l'épaule

Différentes lésions des tendons de la coiffe des rotateurs

On peut distinguer différents types d’atteinte des tendons de la coiffe des rotateurs :

  • Le conflit sous-acromial correspond à une usure sans rupture complète des tendons. Ce conflit provoque une tendinite des tendons de la coiffe des rotateurs, en particulier du sus-epineux (supra-spinatus).
  • La tendinopathie calcifiante de l’épaule dans laquelle des dépôts de type calcaire se forment dans les tendons inflammés de la coiffe des rotateurs. Cette tendinopathie entraîne souvent des douleurs importantes.
  • La rupture de la coiffe des rotateurs correspond au stade avancé de cette pathologie. La taille et la gravité de la rupture peuvent être variables. Outre les douleurs, une rupture des tendons peut entraîner à terme un déficit complet d’élévation du bras ainsi qu’une arthrose destructrice de l’épaule.

Causes d’une tendinopathie de la coiffe des rotateurs

Les tendons de la coiffe de rotateurs se trouvent soumis à des frottements répétés entre l’humérus et l’acromion, s’accumulant avec le temps, et exacerbés à la suite de traumatismes ou de mouvements répétitifs.

Une tendinite de la coiffe des rotateurs est ainsi souvent observée chez les nageurs, les joueurs de tennis, les lanceurs, ainsi que chez les sportifs pratiquant la musculation, la boxe, le fitness et plus récemment le crossfit.

La douleur se situe sur le côté de l'épaule et peut irradier dans l'ensemble du bras et vers le cou.

Les adeptes du bricolage et du jardinage, ainsi que ceux qui exercent une profession nécessitant des gestes répétitifs avec les épaules, à fortiori si les bras travaillent au-dessus de la hauteur des épaules, sont également particulièrement exposés à la tendinite de la coiffe des rotateurs.

La tendinite peut être également favorisée par l’apparition d’un bec osseux sous l’acromion. L’acromion devient trop agressif et vient cisailler progressivement les tendons. C’est ce que l’on appelle le conflit sous-acromial.

Ce phénomène, associé à un amincissement physiologique des tendons avec l’âge, peut aboutir à une tendinite, puis à une rupture partielle ou complète des tendons de la coiffe des rotateurs.

Des calcifications peuvent également se former à la suite de l’inflammation chronique dans l’épaisseur des tendons, venant accentuer le frottement et les douleurs.

Traitement médical

Diagnostic d’une tendinite de la coiffe des rotateurs

Le diagnostic d'un conflit sous-acromial se fait lors d’une consultation avec un spécialiste. Outre l’interrogatoire, le médecin réalise plusieurs manœuvres spécifiques sur l’épaule.

Le spécialiste réalise notamment les tests dits de Yocum, Neer ou Jobe. Si ces tests reproduisent spécifiquement les douleurs, l’existence d’une tendinopathie de la coiffe des rotateurs est probable.

Examens complémentaires

Généralement, ces lésions ne sont pas visibles sur les radiographies simples. Un arthroscanner, une IRM ou une échographie sont souvent nécessaires afin de préciser la nature de la lésion des tendons de coiffe des rotateurs.

Ce bilan d’imagerie est indispensable pour proposer le traitement (médical ou chirurgicale) le plus adapté au besoin du patient.

Repos et rééducation

Ce traitement médical est généralement suffisant pour traiter les formes débutantes d’une tendinite de la coiffe des rotateurs.

Le traitement médical consiste à associer le repos et une rééducation avec un kinésithérapeute. Les mouvements responsables des douleurs doivent être arrêtés. D’autre part, la rééducation va permettre de renforcer les muscles qui vont abaisser et recentrer la tête humérale.

Éventuellement, ce traitement médical s’accompagnera d’une ou plusieurs infiltrations intra-articulaires à base de dérivé de cortisone.

Traitement chirurgical d’une tendinopathie de la coiffe des rotateurs

Le traitement chirurgical d’une tendinopathie de la coiffe des rotateurs peut être envisagé en cas d’échec du traitement médical

Le type d’opération dépendra du type de lésions du patient.

Cas 1 : Les tendons sont altérés superficiellement avec un acromion conflictuel (conflit sous acromial)

Si le patient présente un acromion trop agressif qui est responsable de la lésion, il faudra envisager une acromioplastie.

L’opération consiste à supprimer mécaniquement les zones de frottements avec les tendons, en y associant lavage et ablation des tissus inflammatoires.

L’acromioplastie est maintenant proposée quasi systématiquement par arthroscopie et non plus par chirurgie « ouverte » traditionnelle.

> En savoir plus sur le conflit sous-acromial

Cas 2 : Les tendons sont très altérés

Si les tendons sont profondément altérés dans leur épaisseur (plus de 50%), il faudra alors également envisager une réinsertion chirurgicale des tendons.

Il faudra alors réséquer la partie dégénérative terminale du tendon, à l’endroit où il s’insère sur l’os, puis à réinsérer la partie saine de celui-ci dans l’os en l’amarrant à l’aide d’une ou plusieurs ancres. Il s’agit d’un geste opératoire similaire à celui utilisé pour traiter une rupture complète des tendons de la coiffe des rotateurs.

Cette opération est réalisée en chirurgie arthroscopique, ce qui permet de limiter les douleurs post-opératoires et de faciliter la rééducation.

> En savoir plus sur la rupture des tendons de la coiffe des rotateurs

 

Catégorie(s) associée(s) :épaulesport
Poser une question

Vous souhaitez prendre RDV ou poser une question concernant la tendinopathie de la coiffe des rotateurs :